définir notre design | emé agency
16652
post-template-default,single,single-post,postid-16652,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

définir notre design

« Pouvez- vous faire quelque chose de joli avec ceci ? » – « Comment peut-on rendre cela attrayant ? » – « Pouvons-nous faire quelque chose qui ressemble à ceci ? »
Ce sont les questions les plus courantes qui sont posées par nos clients lorsque nous échangeons pour la première fois. Une partie de ce que nous faisons est de rendre les choses esthétiquement attrayantes, mais ce n’est qu’une infime partie de ce que les designers apportent. Voilà l’astuce, en effet : Pour tirer le meilleur profit du design (et de votre argent), il faut d‘abord comprendre ce qu’est le design, au-delà du simple concept « faire joli ».

La définition du dictionnaire

La clé pour libérer le potentiel du design est de le voir comme un moyen efficace pour répondre aux défis quotidiens, les grands comme les petits. Le dictionnaire Merriam-Webster tente d’appréhender ce qu’est le design, sa définition est la meilleure :

Verbe transitif

  1. 1: créer, fabriquer, exécuter ou construire selon un plan
  2. 2: a. concevoir et planifier dans la pensée
  3. b. avoir comme objectif
  4. c. créer pour une fonction ou une fin spécifique
  5. 3: archaïque: indiquer avec une marque, un signe ou un nom distinctif
  6. 4: a. faire un dessin, un modèle ou un croquis de
  7. b. élaborer les plans pour

Verbe intransitif

  1. 1: concevoir ou exécuter un plan
  2. 2: dessiner, disposer ou préparer un plan.

Il s’agit donc de créativité, de planification, de développement, d’exécution, d’identité et d’objectif. Ou comme l’a dit Victor Papanek: «Le design est la base intentionnelle des activités humaines, puisque l’acte et les moyens mis en œuvre visent à atteindre un objectif souhaitable et identifiable, il s’agit là d’un processus du design.» Alors oui, faire quelque chose de joli en fait partie, le rendre attrayant surtout, mais ce n’est pas la partie la plus importante.

Pourquoi le design ?

Comprendre le design comme moyen, manière intentionnelle d’atteindre un objectif vous ouvre d’immenses possibilités. Les designers avertis peuvent vous aider à comprendre un besoin, à définir et planifier une approche, à explorer des solutions potentielles et à mettre en œuvre ces solutions de manière efficace et durable. Mieux, il s’agit d’une approche transversale pouvant être utilisée dans différents secteurs, sur différents produits et dans des contextes extrêmement variés.

Les designers se focalisent sur des aspects différents. Ainsi, par exemple, l’infographisme consiste à utiliser la communication visuelle pour faciliter la compréhension. La conception Web combine l’architecture de l’information et la conception de l’interaction pour une convivialité en ligne efficace. La « Product or Industrial designer » se concentre sur le développement de produits pour répondre à des besoins particuliers. Les « UI designer » créent des interactions en ligne captivantes, alors que les « UX designer » développent des parcours utilisateur menant à un résultat spécifique. Ce ne sont là que quelques exemples de types de design qui ont tous une chose en commun : résoudre des problèmes.

Voilà pourquoi il est si difficile de définir le design, puisqu’il peut être mis en application de diverses manières. C’est une approche créative, analytique (ou critique), réactive, qui change selon le contexte. Ajoutez à cela une équipe multidisciplinaire comme la nôtre, et vous vous rendrez compte que vous ne pouvez pas juste le comprimer dans une jolie boîte.

Quelle est notre méthode ?

Chez emé, nous utilisons une combinaison d’approches de design pour créer des solutions qui répondent à chaque contexte et à chaque besoin. Difficile à imaginer ? Voici quelques exemples des différentes approches du design que nous avons utilisé dans certains projets au cours de ces dernières années :

L’utilisation du récit « storytelling », de l’empathie, qui sont des principes de la conception centrée sur l’humain (HCD), pour initier des conversations sur la manière dont les environnements et l’autodétermination influent sur les droits des filles et des femmes.

L’application de l’approche « design discursif », en tant que catalyseur de réflexion dans une exposition interactive autour de l’Ebola, qui a permis aux visiteurs de comprendre les sentiments et donc l’humanité autour de l’épidémie.

L’utilisation du « branding » pour aider à définir l’identité visuelle et la proposition de valeur d’une initiative du secteur privé qui invite au débat sur des problèmes de développement.

Associer la recherche à la typographie, à l’iconographie et à une bonne représentation des données pour soutenir des concepts au profit du secteur africain du jeu.

Même si tous ces projets ont eu des objectifs, des approches et même des besoins distincts, ils utilisent chacun une combinaison unique de processus du design et de la pensée créative pour produire un impact significatif.

Voilà comment Emé conçoit !

0 commentaries

Sorry, the comment form is closed at this time.